Факультет иностранных языков
и международной коммуникации

Научная жизнь

 Orlova A.A.

LA CONCORDANCE DE LA TECHNOLOGIE
DE L’ENSEIGNEMENT DANS LE DOMAINE DE L’ÉTUDE
DES LANGUES ETRANGÈRES
A L’ÉCOLE SUPÉRIEURE RUSSE ET FRANÇAISE

         Dans cet exposé nous essayons de comparer l’intérêt linguistique des enseignants et des étudiants français et russes tenant compte de l’Accord signé entre l’Université d’Etat de Tver (Russie) et l’Université Paule-Valéry de Montpellier (France), dans le but de promouvoir l’étude de la langue française en Russie et celle de la langue russe en France, ainsi que de favoriser les échanges interculturelles entre nos deux pays.

         À l’Université d’Etat de Tver il existe plusieurs Écoles linguistiques efficaces dont quelques unes sont connues en Russie et existent depuis longtemps et d’autres se forment à l’époque actuelle. Toutes les écoles linguistiques représentent les branches scientifiques différentes.

         L’École psycho-linguistique fonctionne plus de trente ans dans le cadre de la faculté des langues étrangères et de communication internationale à l’Université d’État de Tver sous la direction du professeur Zalevskaïa Alexandra. Le collectif travaille sur 4 problèmes:

♦ sémantique du mot,

♦ compréhension du texte,

♦ spécification des connaissances individuelles,

♦ problèmes de traduction.

         La deuxième école linguistique qui date aussi plus de trente ans c’est l’école d’hérméneutique philologique dirigée par le professeur Boguine Guéorguy (aujourd’hui défunt). L’école d’hérméneutique philologique est formée définitivement vers 1986 par le professeur Boguine. L’hérméneutique philologique s’intéresse:

♦ à la compréhension du texte,

♦ à l’interprétation des textes de culture,

♦ au processus de la formation et de la compréhension du texte.

Les disciplines contiguës sont:

rhétorique, stylistique, étude de l’art, poétique.

         La nouvelle direction scientifique est la théorie de discours et de communication qui devient la base d’une nouvelle école moderne linguistique.

         Il existe plusieurs autres écoles linguistiques traditionnelles à la faculté:

● l’école scientifique des recherches linguistiques germaniques,

● l’école scientifique des recherches linguistiques de grammaire allemande,

● l’école scientifique des recherches linguistiques romanes y compris l’étude de la stylistique française (au sein du département de français), et d’autres.

         La recherche dans le cadre des écoles scientifiques proclamées influence sur l’intérêt scientifique des écoliers de la ville qui participent à la recherche à leur niveau, guidés par les enseignants de l’école supérieure: l’Université d’Etat de Tver (UET),   la faculté des langues étrangères et de communication internationale.

         Tous les étudiants de la faculté des langues étrangères participent à la recherche linguistique à leur manière, d’après leurs intérêts, sous la tutelle du corps enseignant.

Chacun des étudiants participant à l’échange dans le cadre de l’Accord entre l’Université d’Etat de Tver et l’Université Paul-Valéry a son sujet de recherche dans le cadre des écoles scientifiques existantes.

         Aujourd’hui on s’intéresse beaucoup à l’Union Européenne au niveau des langues employées, de la langue des documents. Les étudiants de la faculté des langues étrangères et de communication internationale qui s’y intéressent (surtout les étudiants du département de français) font des recherches portant sur les problèmes de la linguistique et de la civilisation, de l’économie et de la politique.

         Dans le département de français de la Faculté des langues étrangères et de communication internationale à l’Université d’Etat de Tver se forme une nouvelle branche d’étude dans l’aspect de la langue des affaires: la communication comme un mécanisme social et psychologique de la gestion (dirigée par m-me Dolgova Nadejda).

Les recherches se font avec la collaboration des enseignants des écoles secondaires de la ville intéressés et motivés et aussi avec la participation des chercheurs étrangers.

         Aussi dans le domaine de la méthode de l’enseignement des langues étrangères les enseignants de l’Université d’Etat de Tver collaborent avec les enseignants des écoles secondaires dont les recherches dans les nouvelles technologies des méthodes de l’enseignement sont reflétées dans une Revue scientifique, unissant les recherches de tous les niveaux: École supérieure russe et étrangère, Enseignants des écoles secondaires (expériences et découvertes) et écoliers ayant le goût de recherche.

         La Revue a pour titre “Les nouvelles technologies dans l’enseignement de la langue étrangère dans le système ÉCOLE SECONDAIRE – ÉCOLE SUPÉRIEURE”. C’est un recueil des œuvres unissant la science linguistique et la méthode d’enseignement de la langue étrangère.

Le recueil comporte:

• l’aspect méthodique

(Le rôle de moyen média dans l’enseignement de la langue étrangère;

Les tendances modernes  de l’enseignement dans les écoles supérieures techniques; Sur la compétence pédagogique de l’enseignement de la langue étrangère etc.).

• l’aspect linguistique

 (Les bases sémiotiques de la tradition linguistique française - professeur m-me Anissimova;

 Le cognitivisme français de J. Lacan – candidat ès sciences m-me Dolgova;

 Problèmes des emprunts dans la situation bilingue;

 Problèmes des particularités internationales de la conduite des gens etc.).

Ici nous avons découvert quelques voies intéressantes:

         Tout le système de la formation de l’étudiant à la faculté des langues étrangères et de communication internationale (en russe ИЯ и МК, en français “LE et CI”) le prépare à la recherche scientifique s’il se montre apte et motivé. Sans oublier qu’il peut aussi étudier les problèmes de littérature.

     Compte tenu de ce que les deux parties unies par l’Accord coopèrent dans le domaine des Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales et particulièrement en ce qui concerne les disciplines suivantes:

• Littérature française et comparée,

• Science du langage,

• Langues étrangères et appliquées,

• Administration économique et sociale,

• Sociologie,

• Mathématiques appliquées.

Les étudiants participant aux échanges de la part russe profitent du séjour à l’Université Paul Valéry dans le but de:

1.    perfectionner le français,

2.    étudier la civilisation et la culture française,

3. perfectionner leurs connaissances de l’informatique, de l’économie, de la sociologie,

4. prendre connaissance du système d’enseignement français,

5. cumuler les faits de la langue, servant de l’illustration pour leurs travaux de cours et de fin d’études (le Diplôme),

6. travailler à la bibliothèque à la recherche des œuvres théoriques nécessaires,

7. communiquer avec les étudiants français afin de progresser dans les connaissances de la langue parlée française,

8. prendre connaissance de la vie de tous les jours.

        Les étudiants français participant à l’échange viennent à l’Université d’Etat de Tver ayant pour but:

• perfectionner les connaissances de russe dans le département du russe pour les étrangers),

• assister au cours d’anglais ou d’allemand,

• assister au cours de français avec des étudiants russes (interprétation du texte, traduction, langue des affaires),

• écrire un travail de fin de stage d’après le devoir reçu à l’Université Paul Valéry et avec l’aide de l’enseignant de l’Université d’Etat de Tver,

• participer aux entreprises publiques de la faculté des langues étrangères (concours de théâtre, réunions du club de civilisation et de linguistique “Anefra”) et d’autres,

• prendre connaissance de la vie russe de tous les jours,

• communiquer avec les étudiants russes afin de progresser dans les connaissances de la langue parlée russe,

• prendre connaissance du système d’enseignement russe,

• étudier la civilisation et la culture russe (visite des villes anciennes russes de la région de Tver, des églises russes anciennes – avec l’aide de la faculté,

• visite de Moscou, de Saint-Pétersbourg au sein du programme du département des relations internationales).

Il est nécessaire d’activer l’échange des enseignants dans le domaine:

- des technologies nouvelles de l’enseignement,

- de la littérature comparée,

- des enseignants étudiant la civilisation française,

- des enseignants étudiant la civilisation et la littérature russe.

 

         L’analyse de la coopération de deux Universités dans le cadre de l’échange des étudiants et de chercheurs témoigne de la nécessité de continuer cette activité dans le cadre de l’Accord.